Gremolata de fleur d’ail

Connaissez-vous la gremolata, ce condiment du nord de l’Italie qui met en joie l’amateur d’ail, et qui accompagne si divinement les mijotés de viandes en sauce tomates tel l’Osso buco ou le veau à la putanesca?

Traditionnellement, il s’agit d’une émulsion d’ail, d’herbes hachées et d’agrumes dans de l’huile d’olive; l’arôme plus herbacé et moins puissant de la fleur d’ail permet d’en confectionner une variante élégante et très agréable.

Ingrédients

  • Deux tiges de fleur d’ail, lavées et finement hachées
  • Jus d’un demi-citron, et (facultativement) son zeste
  • Une belle huile d’olive verte
  • Romarin, au goût (facultatif)
  • Sel: si vous disposez de sels fins (fleur de sel, etc.), c’est l’occasion ou jamais d’en faire usage!

Vous avez besoin également besoin d’un petit contenant hermétique pour garder la préparation.

Instructions

  1. Dans le contenant, mélanger la fleur d’ail, le jus de citron, les zestes et le romarin, si applicable. Ajouter juste assez d’huile pour couvrir l’ail. Saler au goût.
  2. Garder le contenant fermé au réfrigérateur, et ne servir idéalement qu’après quelques heures de macération.

Outre l’Osso buco, La préparation accompagne aussi des poissons grillés, et la majorité des plats de pâtes à la tomate. Elle conservera jusqu’à deux semaines: il n’est pas nécessaire de se préoccuper autant du botulisme qu’avec d’autres préparations d’ail dans l’huile, l’acidité accrue amenée par le citron vous en protégeant.

This entry was posted in Recettes, Recettes des partenaires and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *