Nos héros au travail

Il arrive à l’occasion que nous nous plaisons à animer les journées à la ferme. Bien que toutes nos journées s’animent d’elles-mêmes, en particulier avec ‘Baby Goat’ et Rudolf, notre chien, qui aiment bien courrir ensemble et faire des pirouettes, les poules toujours aussi curieuses et les chatons qui ne cessent de jouer, il est parfois de mise d’agrémenter le tout. Comme le veut une tradition implantée lorsque Jonathan et moi étions stagiaires à Orchard Hill farm en Ontario, le 6 mai, c’est la journée Super Héros (photo à l’appui). C’est aussi la journée de ma fête, et très souvent la journée de transplantage des oignons. Que de bonnes raisons pour devenir un super héro.
La famille s’est agrandie à la ferme depuis quelques semaines. Après Bill et Molly, les chevaux, arrivés en mars, les 4 chatons de Choucrôute sont arrivés en avril, les 7 cochonets et les 35 poules en mai ainsi que Muscade et Baby Goat, notre chèvre et son chevreau en juin. Rudolf s’en donne à coeur joie de jouer et de renifler chacun. Nous, de notre bord, aimons simplement les observer, les apprivoiser et apprendre à les connaître. Tous les animaux sont au pâturage, mangent de l’herbe verte et fraîche, profitent de l’ombre des pommiers, et dans le cas des cochons, passent la majorité de leur temps à dormir et labourer leur pâturage avec leur nez retroussé.
Nous avons fait faire les foins par un voisin une semaine avant la première livraison de légumes. Résultat: 1180 balles de foins. De quoi nourrir tout ces animaux durant l’hiver. Un de nos bâtiment sert présentement de grange à foin. Faire les foins, et rentrer tout ce foin, est beaucoup de travail. Jonathan a calculé qu’en 5 heures, à 3 personnes, nous avons chacun soulever au total 500 livres. La période des foins s’est aussi l’odeur enivrante du foin fraîchement coupé, et la satisfaction d’avoir une bonne réserve de nourriture pour les animaux.
Nos trois parcelles de jardins sont remplis de légumes. Nous avons commencé à semer les légumes de conservation pour l’hiver, les plants de tomates grandissent très vite. Un de nos défis de l’année, est sans aucun doute le travail avec les chevaux. Jusqu’à maintenant, nous sommes très contents du résultat. Il y a bien sûr des améliorations à faire..comme apprendre à conduire droit pour que les rangées de légumes soient droites et non pas ‘artistiques’!
Ces temps-ci, les chevaux sont surtout utilisés pour sarcler les jardins. Nous avons un sarcleur sulky pour sarcler dans le rang et entre les rangs (2 chevaux, un conducteur) et nous avons aussi un sarcleur à manchon, qui utilise cette fois qu’un seul cheval…mais 2 personnes! Molly est la ‘sarcleuse’ désignée pour le sarcleur à manchon. Jonathan est le conducteur désigné du sarcleur, et je suis la conductrice désignée de Molly. Nous sommes particulièrement contents de cet outil pour travailler le sol entre les rangs de tomates, piments, aubergine, concombre, melons, zuchinis, courge d’hiver. Toutes ces cultures sont plantées sur du plastique (biodégradable quand même!). Un jour, lorsque nous serons plus expérimentés, cette opération de sarclage avec un cheval pourra se faire avec qu’une seule personne qui conduit le sarcleur et le cheval, à l’aide les rênes en bandouillère. Un jour…
Les travaux de la salle de lavage sont bientôt finis. En plus de s’occuper des animaux, faire pousser des légumes et relaxer quelques heures par semaine, il y a un verger à convertir en ferme maraîchère! Grâce à l’aide de mon père (en vacances, vive les profs), nous avons une salle de lavage fonctionnelle qui a demandé beaucoup de débrouillardise et de créativité. Le lavage des légumes prend une bonne quantité d’eau, qui doit sortir à une pression assez forte pour rendre le lavage rapide et efficace. Nous avons donc une gros contenant de 1000 litres d’entreposage d’eau potable, que nous remplissons la veille de la journée de récolte. Nous lavons les légumes sur un grillage qui est mis sur un bain, qui lui, envoie l’eau de lavage dans un baril. Dans ce baril, il y a une pompe submersible qui transfère l’eau utilisé dans un énorme réservoir en acier inoxidable…aussi appelé notre bassin de décantation. Ce qui fait que nous pouvons utilisé l’eau décanté pour nettoyer les légumes racines, par exemple. Nous lavons les légumes à l’intérieur d’un de nos bâtiments, à l’ombre et au frais. Quoi de mieux pour laver des légumes!
Journée portes ouvertes à la ferme Samedi 21 juillet de 10h30 à 15h. Atelier, diner potluck, visite des jardins et animaux..et une promenade en wagon tiré par les chevaux!

This entry was posted in Nouvelles de la ferme. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *