Doux novembre

Oui, le mois de novembre a été généralement assez clément ici.  De belles journées ensoleillées, parfaites pour finir les travaux d’extérieur.

Vers la mi-novembre, nous avons reçu un camion-dompeur de la municipalité rempli de  sacs de feuilles mortes.  Ces feuilles, en plus d’être gratuites, sont une bonne option de paillis pour recouvrir le sol où les gousses d’ail ont été plantées cet automne.  C’est long, certes, mais pour cette année, c’était l’une des meilleures options pour nous.

Vaillante Molly et sa cavalière

Un champ de feuilles d’arbres!

 

 

Toutes (ou presque) les machineries sont rangées à l’intérieur afin de les garder en bon état, et prêtes pour l’été prochaine.  L’immense bâtiment sur la ferme nous offre bien cet avantage qu’est de pouvoir rentrer toutes notre machineries.  Avant de les rentrer, nous aimons à les vérifier, et les réparer au besoin, pour que tout soit prêts quand nous en avons de besoin au printemps.

La machineries..au sec et au chaud

C’est ça le mois de novembre: finir la saison, et en même temps, se préparer pour la saison suivante.  Le plus qu’on accompli en ce moment, le moins qu’il y a à faire au printemps, en cette période  où nous avons moins de temps.

Coucher de soleil après la pluie

C’est aussi le temps de l’année où nous prenons le temps de parler de ce qui a bien et moins bien été cette année, prendre des notes, et faire en sorte qu’on relise ces notes au printemps pour ne pas oublier!  La planification des cultures 2013 est en processus, nous décidons de la superficie de chaque culture, les nouvelles variétés à essayer, l’endroit dans le jardin où nous voulons planter tout ça.  L’objectif étant de commander les semences durant la première semaine de Janvier.

Et il y a bien sûr les animaux à s’occuper.  J’en profite avec nos quelques moments de répit pour aller faire des tours à cheval avec Molly, et à sortir Bill, un peu plus nerveux, en guise de mini-entraînement. Il faut bien les garder en forme ces grosses bébittes-là!

Jolianne et Molly, en promenade dans le champ de molène et panic érigé.

Mama-Goat va bien, elle nous donne plus de lait que jamais.  Elle a récemment reçu la visite de Papa-Billy-Goat, un bouc d’un voisin pour venir l’accoupler.  Un bébé chèvre devrait naître d’ici le printemps, avec en prime, plus de lait pour nous, les fermiers affamés!

Papa Goat, repartant de la ferme (à la fin de son contrat).

Baby-Goat, en attendant d’être assez mature pour un accouplement, gambade partout, comme à l’habitude.  Sur la photo ci-bas, on la voit avec Jonathan qui taille ses sabots.  En la voyant couchée comme ça, j’ai eu peur qu’elle était malade.  Mais non, elle aime tellement se faire tailler les sabots!  Elle dormait pendant une partie de la taille.

Baby-Goat, qui apparamment adore se faire tailler les ongles.

En attendant la neige et le vrai froid, on se dépêche à finir de préparer les champs pour l’été 2013 (principalement, en détruisant les résidus de culture des derniers légumes pour les paniers d’hiver) et à faire les travaux de réparation des machineries pendant le temps que nos petits bouts de doigts n’ont pas encore si froids!

 

 


This entry was posted in Nouvelles de la ferme. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *