Un hiver bien occupé

Une question qui m’est souvent posée est “Mais que faites-vous l’hiver?” À cette question je réponds généralement ‘Je dors’. Mais, bon… ce n’est pas la seul chose que je fais. Bien que l’hiver est une période moins occupé au champs, c’est aussi une période de réflexion et de planification fort importante. Cette étape est indispensable car nous visons l’amélioration continuelle de la ferme et des paniers que nous vous offrons.

Voici un petit aperçu des choses sur les quelles nous travaillons cet hiver:

  • Retour sur l’été 2015 avec reflection sur les bon coups, les mauvais coups, les rendements, les insects et maladies, les employées, la gestion de la ferme, les finances, comment améliorer les paniers (merci d’ailleurs à tous les gens qui ont répondu au sondage de fin d’année).
  • Suite à cette réflexion, c’est le temps de planifier la production pour l’année suivante et de commander les semences. J’aime bien placer ma commande avant le temps des fêtes afin de m’assure d’avoir les variétés que je veux. Cela me permet aussi de commencer la nouvelle année en travaillant sur des nouveaux projets plutôt que sur les détails du plan de production. Dans le processus de planification, on commence par déterminer quels légumes seront dans le panier chaque semaine tout l’été, combien de paniers nous voulons fournir et combien de légumes nous pensons vendre dans nos marchés. Par la suite, nous passons légume par légume pour calculer combien de superficie sera nécessaire au champs, quelles variétés nous voulons utiliser, combien de fois nous allons les planter dans l’été, les dates de semis au champ ou de transplantation, les dates de semis en serre si il s’agit d’une culture transplantée et la quantité de semences nécessaire.  Bien sûr, nous incluons une marge de sécurité à chaque étape pour mitiger les risques reliés à la météo. Voici un lien vers le ficher excel que j’utilise pour ma planification. Nous plantons plus que 200 variétés de légumes… plantés en multiples vagues d’avril à septembre… c’est une veritable mosaïque d’abondance! C’est un aspect de mon travail qui me permet d’exercer mon coté créatif, de visualiser mes champs dans mon imaginaire et d’oeuvrer pour qu’il se manifeste dans la réalité. L’équilibre du travail physique et intellectuel est un aspect du métier de maraîcher que j’apprécie beaucoup.
  • Il faut s’assure d’avoir tous les outils, matériaux, amendements de sol, etc. pour bien travailler l’été prochain. Entre autre: élastiques, couteaux, pelles, binettes, terreau de semis en serre, fumier de poulet granulé, boîtes, sacs, filets anti-insect, semoirs et bien plus.
  • Évidemment, s’occuper de 2,5 ha en production de légumes c’est trop de travail pour moi seul. Prochaine étape? Monter une équipe de ninja-farmers pour passer un superbe été à la ferme (aussi appelé des employés). Voici un lien vers l’offre d’emploi. Pour 2016, nous avons décidé d’engager 5 employés dont deux qui revient de l’été passé (Emilie et Jocelyn). À présent il ne reste que 1 poste libre et il y a plusieurs candidates très intéressants. Il me fera plaisir de vous présenter l’équipe 2016 dans future blogue.
  • Nous sommes choyés de compter Jocelyn parmi les nôtres pour une quatrième année. En plus de répondre aux courriels toute la semaine, il travaille les vendredis à la ferme pour accomplir plusieurs tâches administratives (comptabilité, communications, payroll, rapports gouvernementaux (TPS/TVQ etc) et bien plus. Mais avant tout, j’apprécie ses bonnes idées et de pouvoir discuter de mes idées avec lui afin d’avoir un autre avis et une autre perspective.
  • C’est bien beau faire pousser des tonnes de légumes, mais il faut s’assurer d’avoir assez de gens pour les manger! Donc, c’est le temps de planifier la mise en marché et la promotion. Cet hiver nous avons entreprit une réflexion approfondie sur les éléments nécessaires pour offrir une excellente expérience à nos members. Certains des éléments qui sont ressortis sont d’améliorer la communication avec les membres (plus de blogues, une page facebook actif, plus de recettes), d’envoyer le contenu du panier au membres quelques jours d’avance, d’offrir  plus d’opportunités de venir à la ferme (programmation estivale à venir dans les prochaines semaines!), d’offrir plus de choix dans les paniers (et de s’assurer qu’il y ait du choix jusqu’à la fin du point de chute!), avoir des tomates plus tôt dans l’été et d’autres points trop nombreux pour énumérer ici. On ne vise peut-être pas à être parfait un jour (c’est impossible), mais la clé c’est le progrès!
  • Il ne faut pas oublier de penser au long terme aussi dans tous ça. Nous sommes à la recherche d’une ferme à acheter et avons visité plusieurs propriétés cette année mais rien de prometteur. La chasse au trésor continue.
  • Un des outils que nous utilisons pour la gestion des objectifs à long terme est le “Holistic Management” (http://holisticmanagement.org/). Cette année nous avons séparé nous objectifs familial de ceux de la ferme. Je crois que cela va nous aider à mieux cibler les action nécessaire dans les différents domaines. Voici un lien vers notre “but holistique” familial. Et voici pour celle de la ferme.  C’est en anglais car c’est ma lange maternel.
Bien sur, cela est seulement un petit échantillon de toutes les tâches hivernales… mais je commence à avoir mal au mains :) Bref, l’idée c’est de super bien tout planifier afin de pourvoir être efficaces cet été et de faire pousser pleins de bons légumes!
Au travers de tout ça, c’est hyper-important de s’amuser, de se reposer et de se ressourcer afin d’être en forme quand l’été arrive comme un tsunami d’activité et travail !  

Des tours de sleigh avec les amis.

" src="http://www.fermemelilot.com/wp-content/uploads/2016/02/IMG_23461-1024x768.jpg" alt="" width="640" height="480" />

Se reposer devant le feu

" src="http://www.fermemelilot.com/wp-content/uploads/2016/02/IMG_23651-1024x768.jpg" alt="" width="640" height="480" />

Faire du cheval

" src="http://www.fermemelilot.com/wp-content/uploads/2016/02/IMG_23701-e1456327146892-768x1024.jpg" alt="" width="640" height="853" />

Nourir les poules

 

This entry was posted in Nouvelles de la ferme. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *